Plus de 90% des décès dus au paludisme et 70% de toutes les personnes vivant avec le VIH/sida se trouvent en Afrique. Environ 95% de tous les médicaments utilisés en Afrique sont importés et le continent ne représente que 3% de la production mondiale de médicaments.

La pandémie de COVID-19 a encore mis en évidence les vulnérabilités de l’Afrique en matière d’accès aux médicaments, aux vaccins et aux technologies de santé vitales. De plus en plus de gouvernements africains considèrent la fourniture de médicaments et de vaccins sûrs, efficaces et abordables comme une question de sécurité nationale.